Saadani Saadani
Saadani est la seule réserve faunique côtière protégée de Tanzanie. Elle a été mise en place en 1964 et couvre une superficie d’environ 250 km2. Elle se situe de la rivière Wami au sud à la rivière Mligaji au nord, avec la ligne de chemin de fer Moshi comme frontière ouest.

Saadani est située dans ce qui est historiquement une bande côtière très importante pour l’arrivée des esclaves et qui figure, sur les cartes du début du XIXème siècle. Le village contient également un fort en ruine, construit par des esclavagistes arabes au siècle dernier. Ce fort devint plus tard un Boma allemand (centre administratif) après 1888. Dans le village, il y a également la ruine d’une mosquée construite au milieu du XIXème siècle.

En 2002, Saadani est devenue le 13e parc national de Tanzanie et ce statut de parc national devrait contribuer à améliorer son infrastructure, ses accès et sa lutte contre le braconnage, ainsi que la réintroduction de diverses espèces animales.

Selous
Située au sud-est de la Tanzanie, la réserve du Selous est classée au patrimoine mondial de l »Unesco. D’une superficie de 55 000 km2, c’est la plus vaste zone protégée d’Afrique.

Elle jouxte, au nord-ouest, le parc national de Mikumi, et prend place, plus largement, dans un vaste écosystème de 155 000 km2. Seule la partie nord de la réserve est ouverte au safari photo, et les 4/5ème du territoire au sud sont des réserves de chasse.

La réserve du Selous est traversée d’ouest en est par la riviè-re Rufiji qui alimente un réseau de canaux, de lacs et de marécages qui forme l’un des systèmes écologiques les plus remarquables d’Afrique. La réserve comporte également une grande variété de paysages et d’environnements comme la savane arbustive, la plaine herbeuse, les forêts claires et les massifs montagneux. En dehors des sentiers touristiques classiques et accessibles presque exclusivement en avion-taxi, ses paysages sont restés inchangés depuis des temps ancestraux. C’est le point culminant du circuit de safari du sud de la Tanzanie. L

Le safari en bateau permet de découvrir cette réserve qui accueille les plus grandes populations d’éléphants, de buffles et d’hippopotames , attirées par la tranquillité du parc et l’eau des rivières et des lacs. De Juillet à Octobre c’est la meilleure période pour visiter le Selous, car c’est une destination classique de la saison sèche. Les safaris à pied procurent quelques émotions fortes lors des rencontres parfois inattendues de la faune qui se rassemble aux sources d’eau.

Mikumi
Ouvert en 1964 puis agrandi en 1975, le parc national de Mikumi est devenu le 4e plus grand parc national de Tanzanie avec une superficie de 3 230 km2.

Combiné avec la réserve de Selous qui le borde au sud-ouest , cet écosystème plus grand est de la taille du Danemark. Le parc est entouré d’un arc de montagnes et de terres protégées, avec les montagnes Uluguru à l’est, les collines de Mbesera, Madzini et Mazunyungu au nord et à l’ouest. Peut-être en raison de l’ombre jetée par ces zones montagneuses, Mikumi est réputé pour avoir une lumière et une couleur des plus fabuleuses, et est le favori des photographes de safari, professionnel ou amateur. Le paysage est divisé en deux par la route qui marque la séparation entre deux environnements distincts. Le nord-ouest du parc est caractérisé par des plaines alluviales, des baobabs, des acacias et des palmiers, tandis que le sud-est du parc est moins accessible et moins populaire pour la faune.

Ruaha
Le parc national de Ruaha est le deuxième plus grand parc national de Tanzanie, après le Serengeti. C’est un bastion éloigné de la nature sauvage spectaculaire, à la faune intacte, et aux paysages à couper le souffle. Sa visite se combine également bien avec la réserve de Selous.

Son attraction majeure réside dans le fait qu’il est l’un des parcs les moins visités offrant une expérience de safari personnelle et privée. Ruaha offre l’une des plus grandes populations d’éléphants que dans n’importe quel parc africain, et les vastes zones ouvertes regorgent d’antilopes et de buffles suivies par les prédateurs en particulier le lion et potentiellement le léopard, ainsi que le chien de chasse africain et de nombreuses girafes et zèbres.

Historiquement, Ruaha n’était pas une destination recherchée par les touristes en raison de l’environnement aride et de la population de mouches tsé-tsé; mais aujourd’hui, les dispositions sanitaires permettent de contrôler leur prolifération. Ruaha est une réserve peu fréquentée où la faune est abondante et qui reste à découvrir.

© 2019 Safina Tours et Safaris